Méthodes

L’intérêt et l’originalité du projet SERENA est de proposer une démarche de recherche mobilisant de façon innovante l’écologie du paysage, la télédétection, la modélisation spatialisée et des enquêtes socio-économiques de ménage pour traiter plusieurs aspects de la SAN à l’échelle d’un paysage sénégalais. Le projet SERENA s’articule en 4 axes :

  • Axe 1 « Diversité paysagère » : L’entrée par le paysage est la clé de voûte des travaux menés dans SERENA mais également dans LYSA. Il s’agit ici (1) à partir de premiers indicateurs de diversité paysagère, de proposer un plan d’échantillonnage spatialisé. Cette stratification en agro-paysages  sera utilisée pour la planification des missions de terrain notamment pour le choix des villages, le choix des parcelles et le choix des sites lors des enquêtes socioéconomiques, des enquêtes agronomiques et de la collecte des données géo-référencées sur le paysage qui serviront pour la cartographie fine de la diversité du parc arboré et des pratiques. (2) de cartographier plus finement des indicateurs de la biodiversité des paysages agricoles (diversité des pratiques agricoles, hétérogénéité du paysages, densité/diversité du parc arboré) à partir d’images satellite. Des enquêtes de terrain sur l’utilisation du sol ainsi qu’une description fine du parc arboré (nombre et type d’arbres) seront conduites.
  • Axe 2 « Impact sur les rendements » :La seconde étape sera d’analyser le lien entre diversité paysagère et rendement, à l’échelle des parcelles et à l’échelle du paysage. Pour ce faire, des mesures de rendements en milieu paysan seront effectuées pour chacune des parcelles. Un modèle d’estimation des rendements sera calibré à partir d’images satellite pour spatialiser l’information. Le développement du modèle d’estimation des rendements sera assuré par le projet LYSA.
  • Axe 3 « SAN et moyens d’existences » : En combinant des enquêtes socio-économiques sur les ménages agricoles (diversité alimentaire, sources de revenu, facteurs de production …) et les indicateurs de biodiversité paysagère, le projet SERENA cherchera enfin à renseigner le lien entre diversité paysagère observée et les stratégies des ménages associées en matière de sécurité alimentaire. 
  • Axe 4 « Valorisation » : Le dernier axe du projet SERENA porte sur la valorisation et la diffusion des résultats du projet au prêt de la communauté scientifiques et des différents acteurs, au travers d’un site WEB intégrant une composante de webmapping. Deux formations sont également prévues dans le cadre de ce projet : (1) Ecologie du paysage avec QGIS en Novembre 2018, (2) Initiation à la cartographie en ligne avec LizMap (fin 2019).
Diagramme méthodologique du projet SERENA